le Blog du Groupe Spéléologique du Couserans

22 mars 2019

Courbas : ca passe !

Salut à tous,

J'ai reçu la visite de mon ami plongeur spéléo Nadir, et nous sommes allés voir enfin le fond de la grotte de Courbas, à Boutx. Pour rappel, voici ce que nous avions faits il y a quatre ans :

 

Avant de rentrer sous terre, nous allons voir une grotte à proximité qui bute bien vite sur un siphon. On prévoit que Nadir le plonge à notre retour si on a le temps.

Nous ne sommes que deux et la progression jusqu'au fond de la cavité avec chacun 2 kits, dont les bouteilles, est assez physique. En plus, pour limiter les sacs, je me suis mis directement en néoprène, et je crève de chaud. Quelques étroitures plus marquées que le reste, quelques petits puits, de la boue qui glisse... voilà à quoi ça ressemble.

passage-représentatif      Un-des-puits

 

Après deux heures et quelques, on arrive à la base d'un puits d'où l'on doit pouvoir rejoindre une galerie avec un siphon amont et un siphon aval actifs, et une autre qui part vers un autre amont, non actif.

Je reconnais difficilement les lieux : le niveau d'eau est plus bas que lors de notre dernière visite, il y a quatre ans, et il n'y a aucun actif. Le siphon aval est bien là, non actif, et je remonte la galerie qui devrait monter vers le siphon amont actif, sans rencontrer d'eau. J'avance sur plus de 150 mètres sans rien reconnaître, et m'arrête en haut d'un puits qui nécessite une corde. Un bel écho derrière... Je n'étais pas allé si loin la fois dernière, et je suppose qu'un siphon s'est désamorcé, ce que semble attester une partie de galerie couverte d'argile. Suis-je en première ? Est-ce que cette partie a été vue par les précédents explorateurs ? Difficile à savoir, mais en tout cas elle n'apparaît pas sur la topo.

Affaire donc à suivre !

En attendant, je rejoins Nadir et on poursuit notre progression vers l'autre siphon amont. Je commence à avoir des doutes de sa présence, et me dit qu'on a peut-être traîné les bouteilles pour rien. Mais non, il est bien là, apparemment quelques mètres en-dessous de la fois précédente. Il n'est pas gros, ça semble partir en laminoir. Je m'équipe, et me glisse dans l'eau.

départ-du-siphon-amont   mise-à-l'eau

Ça commence en effet par un laminoir, mais seulement sur quelques mètres. Après, le siphon prend des dimensions confortables. Je commence à regretter les palmes que j'ai laissées au bord de la vasque. Je descends jusqu'à -7, puis la galerie adopte un profil ascendant. L'eau est claire, les parois magnifiquement cupulées laissant apparaître une roche magnifique. Après 44m, je franchis le S1. Derrière, un petit bout de galerie de 29 m qui mène à un S2, 2 mètres environ en contrebas. Les siphons ne sont en effet pas actifs, ce qui peut expliquer que le siphon en amont soit plus bas. Je repars dans le S2, descends cette-fois-ci jusqu'à -9 et amorce à nouveau la remontée. Ayant laissé du fil dans l'inter-siphon sur un passage qui doit souvent se noyer, je m'approche de la fin du dévidoir... Je déroule le maximum de fil et ai la chance de pouvoir franchir le siphon, qui fait 76 m. J'amarre mon fil sur un dernier point et repère la suite, mais la voûte replonge irrémédiablement : il ne s'agit que d'une cloche, et la suite sera donc pour la prochaine fois. Je regrette un peu de n'avoir pas eu plus de fil sur mon dévidoir, mais je ne croyais pas trouver de si beaux siphons ici. Je rentre en faisant la topographie et rejoins Nadir qui commence à avoir froid.

détail-de-paroi     Retour de plongée

 

On reconditionne tout le matériel et faisons demi-tour. Il nous faudra un peu plus d'une heure trente pour retrouver la sortie.

Il est un peu tard pour que Nadir puisse explorer l'autre cavité, on laisse ça pour une autre fois.

 

Bilan donc très positif, avec 150 m de première et surtout un trou qui continue et un gros potentiel. Il reste aussi à revoir les parties exondées. L'idéal serait de refaire la topo, car elle est ancienne et pas complète. Le trou le mérite.

Je propose donc d'y retourner, mais ce serait bien qu'on soit 4, 5 ou mieux 6 parce qu'à deux ça fait du matos.On avait 4 charges, et il serait bien de prendre une bouteille de plus et que je puisse cette fois-ci laisser la néoprène dans un sac !

 

Posté par GSCouserans à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 mars 2019

Dernière étape à l'Escale

Le dimanche 3 mars, nouvelle - et dernière - visite à la résurgence de l'Escale, aux sources de l'Orbieu, dans les Corbières.

La résurgence elle-même est impénétrable, mais à quelques dizaines de mètres en amont s'ouvre un trou donnant accès à un siphon, non actif à son départ. Il avait été plongé par Chrisitian Deit, et nous y avions trempé nos palmes avec Guillaume Tixier en 2011. Depuis le point bas du siphon, Guillaume avait pu remonter une cheminée étroite et déboucher dans une cloche où une suite en escalade semblait se profiler, mais seul et sans cordes, il avait renoncé.

Nous profitons de cette belle journée printanière avant l'heure pour enfin aller voir se qui se trame derrière ce terminus.

J'en profite pour faire quelques images jusqu'à la base de la cheminée remontante, dans les parties les plus large de ce siphon. La compression nuit à la qualité d'image, mais c'est toujours ça !

Ca racle pas mal à la remontée, mais nous voilà tous deux au pied de cette cheminée exondée. Délesté de mes bouteilles que Guillaume soutient comme il peut, je me hisse tant bien que mal et pose une corde, ce qui permet à Guillaume de fixer tout notre matériel de plongée en sécurité et de me rejoindre. Le conduit monte sur une dizaine de mètres et bute sur une trémie, où s'immiscent des racines. La suite n'est pas là, mais à mi-hauteur, où une galerie part à l'horizontale. Un bruit de rivière ne tarde pas à se faire entendre, et nous donne de l'espoir pour la suite des explos. La galerie bute sur une trémie. En se glissant entre les blocs, nous parvenons à joindre un bout de rivière, enfin, mais le passage est trop étroit et en amont, et en aval. On s'apprête à faire demi-tour, quand en fouillant un peu plus la trémie, nous arrivons à atteindre la vasque d'un siphon un peu plus en amont. Il est actif, la suite est bien là !

Nous hésitons à le plonger, car l'accès avec les blocs n'est pas aisé, mais tentons tout de même le coup. On achemine les bouteilles jusqu'au siphon, en prenant garde aux blocs instables, et je me glisse dans l'eau. Si le départ est exigu, la suite me semble plutôt confortable, et j'ai bon espoir que la trémie soit enfin franchie. Mais la déception est rapide : au bout d'une dizaine de mètres, par -4, un gros bloc éboulé bouche irrémédiablement le passage. La suite est bien là, mais ne se livrera pas aux spéléos.

Nous ne lèverons pas la topo comme prévu, la boussole de Guillaume ayant explosé dans ces passages étroits. On se contentera donc d'un croquis d'explo pour la partie post S1, la cavité pouvant être considérée comme terminée.

 

source-de-l'escale-2019

Posté par GSCouserans à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2019

Petit tour à Peillot, avec un peu de première

Pour ce jeudi 28 février était prévue une sortie spéléo, mais on ne se retrouve au final qu'à deux, avec Viollette.

On décide d'aller voir une petite escalade que j'avais repérée dans l'amont de Peillot, juste après le puits du rappel.

Il y a là une arrivée d'eau calcitée, qui forme les jolis gours au pied de ce puits.

Vite arrivés, on constate que l'on peut atteindre le haut sans utiliser de corde, depuis le milieu du puits du rappel, en faisant toutefois attention aux blocs instables. Au sommet, on ne voit pas de traces de passage, ce qui est un peu surprenant vu la facilité d'accès, mais il n'y a en effet aucune info nulle part ni trace sur la topo de ce coin. Un méandre part et se divise en deux. A droite, une galerie de 25 m environ permet de rejoindre le petit actif. Malheureusement, l'eau sort d'un conduit trop étroit, calcité.

Pas de suite possible.

A gauche, un autre méandre occupé en son milieu par une banquette de mondmilch partiellement écroulée se poursuit sur une vingtaine de mètres. Au terminus, un bouchon de calcite. On essaie de le shunter par le bas, en faisant une courte désob dans la banquette de mondmilch, mais la suite est irrémédiablement bouchée.

On  a quand même fait visiblement un peu de première dans Peillot, ce qui n'est pas si mal !

Désolé, pas de photos de cette sortie !

Franck

Posté par GSCouserans à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2019

La douche au Portillou

Après une matinée au local à faire l'inventaire du matos et vérifier les EPI, Vincent, Géraldine Philippe et moi nous partons pour la grotte du Portillou. La grotte est bien humide, bizarrement je ne vois pas d'eau dans le siphon de la grande salle, dehors la neige fond et alimente les ruillellements qui fusent de toute part.C'est bien la première fois que je vois les gours qui coulent ! c'est de toute beauté !! Au retour c'est la douche au P9, le niveau d'eau a bien monté, c'est l'occasion de tester l'étanchéité de nos combis. C'est trempés que nous rejoignons les voitures où sans tarder nous nous rhabillons chaudement.

Posté par belette09 à 23:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2018

Papy

Deux sorties ce mois çi à la grotte Papy ??? ça alors !!! Hé oui, il y a des personnes motivées au GSC.

Le 9 février, ce fut une incursion de reconnaissance de ce réseau où certains d'entre nous n'étaient pas retournés depuis belle lurette. A cette occasion, Philippe  se colle à l'équipement sous l'oeil averti de Jean Marc, avant d'aller se perfectionner la semaine d'après sur un stage dans le Larzac.

Le 25 février, nous sommes prêts avec Jean Michel et Rebecca pour y amener nos jeunes, Alix, Victor, Jean et Johan. Cette fois c'est Rebecca qui équipe. C'est une première pour Jean et Johan qui utilisent pour la première fois leur matériel de verticale. Après quelques hésitations, les voilà lancés. Les jeunes ont eu l'occasion de découvrir la richesse de cette grotte dans ses concrétionnements, ses formes d'érosion, .. et c'est ravis de leur journée pleine d'émotions pour certains que nous les ramenons à leurs parents. Nous n'avons pas eu le temps d'aller vers la rivière, c'est promis on y retournera.

Posté par belette09 à 13:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 février 2017

11/02/2017 Grotte Sakani près de Tarascon sur Ariège

20170211_105418Jean-Michel et moi allons rejoindre Julien et un groupe de spéléos à Tarascon sur Ariège afin de visiter la grotte de Sakani, il faut en profiter car des travaux vont être entrepris sur le secteur afin de refaire la conduite d’eau. Cette sortie fera l’objet d’une traversée, nous allons constituer deux groupes et nous retrouverons à l’intérieur de la cavité chacun refaisant le chemin parcouru par les autres. Sortie vraiment technique avec diverses déviations et fractionnés pas facile à appréhender… sans oublier une magnifique chatière genre boite à lettres ou il faudra se contorsionner afin de rejoindre un petit puits qui nous conduira à nouveau dans un trou de souri, une foi celui-ci passé nous découvrons une galerie appelée galerie du métro ou il aurait pu effectivement circuler… nous remonterons ensuite les quelques puits en n’oubliant pas de déséquiper afin de rejoindre la lumière du jour.

Philippe

20170211_14064420170211_11264320170211_141051

 

Posté par philou221 à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04/02/2017 Grotte de Ferrobach près de la Bastide Serroux

 

La matinée est glaciale, cela va être une grosse galère pour trouver le porche d’entrée, pas très clair sur l’explicatif, nous allons mettre une bonne heure afin d’en trouver l'accès. Une fois équipé nous voilà parti la topo à la main et les explications de l’autre dans les méandres d’une petite rivière souterraine, il va falloir fouiner un peu partout pout trouver les bons passages car les renseignements ne collent pas vraiment à notre progression, nous allons avancer à l’intuition et cela va passer. Nous prendrons le repas dans une belle salle puis reprendrons notre chemin dans cette cavité peu technique mais vraiment agréable, nous équiperons un petit puits de quelques mètres et rejoindrons assez facilement la sortie ou il faudra se faire tout petit afin de s’en extraire en mode souris…

20170204_13003320170204_15403720170204_14272120170204_155837

 

 

Posté par philou221 à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2017

Grotte d’Aliou, rivière souterraine

07/01/2017            Grotte d’Aliou, rivière souterraine20170107_145928

N20170107_150739adine, violette et Philippe étaient les 3 courageux membres du GSC pour affronter le froid piquant de ce samedi matin, une fois équipés nous portons le matériel jusqu’à l’entrée de la grotte, nous gonflons le canoë et le mettons à l’eau, bon sang quelle est froide…

Première tentative à trois dans le canoë avec les kits de cordes, nous prenons l’eau de toute pare, halte là moussaillon il faut rebrousser chemin avant que tout l’équipage n’aille à la baille…

 

Nous décidons d’effectuer le parcourt à deux par canoë et de revenir 20170107_140349chercher la personne restée sur la berge, tout se passe pour le mieux, c’est un régal toutes ces allers et venues en solitaire dans cette magnifique rivière souterraine, il y a le fameux passage de la méduse ou il faut se tenir en opposition sur la roche et porter le canoë pour le faire avancer. Nous irons jeter un oeil au siphon terminal et ferons 20170107_131029une tentative afin d’accéder au réseau supérieur, Nadine ne prend aucun risque au vu de l’état des cordes existantes et des spits, nous repartirons par le même chemin après avoir au moins passé de délicieux moments sur l’eau.


20170107_152310

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite

 

Posté par philou221 à 16:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 janvier 2017

Week end dans l'Hérault

Depuis le temps qu'on l'attendait cette sortie ! vu la météo c'était pas gagné!! Changement d'intinéraire, la montagne noire avec la neige ce n'est pas prudent..Nous passerons par Toulouse, via Castres, Mazamet et Corniou les grottes. Au passage visite imprévue (merci le GPS) d'un petit village aux rues très étroites, en pente où nous sommes passés de justesse grâce au talent de conducteur de Philippe. Ouff .... sueurs froides !!!

Départ donc 6h15 de Saint Girons avec le minibus de l'OMSEP pour Thierry, Jean Michel, Philippe et Nadine, 2 collègues spéléos de 2 clubs différents nous rejoindrons directement. RDV  devant le local de la SCMNE , Denis et Mathias nos guides arrivent à 10 h tapantes, nous nous mettons directement en tenue, l'entrée de la grotte se trouve à 5 mn à pieds au bord d'une ancienne voie ferrée. BRRR!! quel froid..., la trappe ouverte nous nous engrouffrons rapidos dans le trou qui exale un air chaud attirant. L'itinéraire est facile à suivre, équipé de fers à bétons qui font office de barreaux d'échelle et des cordes en mains courantes. Laurent se régale et se fait un plaisir de nous commenter les formations et creusements spécialement complexes de ce terrain géologique d'âge Dévonien.

Roquebleue_zoubida20170114_123057

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La cavité se développe dans un marbre rubanné bleu de toute beauté, des fleurs de gypse, fistuleuses aux formes extravagantes et autres aragonites décorent les paroies. 20170114_145925A chaque détour de galerie nous sommes ébahis par le spectacle.Des concrétions au nom évocateur jouent les stars devant nos objectifs : le coeur, les sapins d'argile, la zoubida, les volcans, la grappe de raisin, pieds d'éléphants, draperies, massues ... 20170114_142438Bref nous ne regrettons pas le déplacement. Le lendemain ce sera la grotte de Pondarrach. Après un bon resto et une nuit réparatrice direction le stade de St pons où nous cherchons l'entrée de la grotte. Là ausi c'est un bon air chaud qui nous accueille et nous voilà à cheminer dans la partie amont de la rivière qui est vraiment belle. Au carrefour en Y nous remontons sur la partie fossile pour redescendre au niveau du crocodile que nous avions raté au départ. Jolie boucle !! Retour au local, nettoyage et départ vers l'Ariège. Nous aurons passé un bon week end.

 

 

 

20170114_145934

 

Posté par belette09 à 20:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 décembre 2016

20/11/2016 Grotte de Peillot 2

En ce dimanche sortie20161120_100755 club du GS Couserans avec pour participants Nadine, Jean Marc, Lucas, Simon et Philippe, Jean Marc en maître d’œuvre va s’occuper d’équiper la cavité composée de 3 puits et de diverses mains courantes. La progression se fera tranquillement avec certains passages assez étroits au niveau des têtes de puits ou il faudra se faire tout petit et rentrer le ventre… Le troisième puits passé nous irons visiter une magnifique salle très concrétionnée ou méduses et stalagmites se disputerons la beauté de l’endroit, les gardiennes de ces lieux seront quelques adorables petites chauves-souris endormies jusqu’à la belle saison.20161120_121429

Pour atteindre la salle à manger il faudra passer quelques mains courantes suspendu dans le vide, et oui le repas se gagne, pas toujours évident de se remplir le ventre… Le retour se fera par le même chemin, mais en plus rapide, merci à tous pour cette belle journée de spéléo.

Philippe

20161120_121847Gauc       he20161120_121624

 

  

Posté par philou221 à 12:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]