le Blog du Groupe Spéléologique du Couserans

16 avril 2019

Congrès régional à Bruniquel

Les 13 et 14 avril, sur le pittoresque site des chateaux de Bruniquel s'est déroulé le congrès régional Occitanie de spéléologie. Nous étions 5 du GSC à nous retrouver, Philippe, Jean Michel, Olivier, Alexandre et Nadine.

Au programme, en plus des réunions et de l'AG pour certains, visite de cavitées équipées pour l'occasion (Roussario et l'igue des bagnards où ça bouchonnait quelque peu..), visite aussi du joli village médiéval de Saint Antonin Noble Val, campement sous tente sur une aire sauvage dédiée, repas dans la convivialité, rencontre de spéléos, achat de matériel et de bouquins, exposition de photos et conférence sur la grotte de Bruniquel, les 50 ans de la SSAC... et 3 gagnants du GSC à la tombola !!

Un superbe week end quoi !

 

Roussario contemplation

Igue du bagnard

 

 

 

Posté par belette09 à 15:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]


11 avril 2019

Sortie Poutz de la Ruguère

Belle sortie hier au Poutz de la Ruguère avec Nadine, Géraldine et Phil!
Belle marche d'approche en montagne avec de bons sacs.....
Nous avons fait une belle partie de rééquipement, le peu qui existait était très vétuste ou inutilisable (spits foirés).
Et j'ai fini par casser mon tamponnoir (qui était très vieux c'est vrai!)....du coup on a pas pu finir de rééquiper même si on fait quelques amarrages forés et équipé quelques puits uniquement sur AN.
Le puits d'entrée est très beau ainsi qu'une zone bien concrétionnée...
Il y a 2 escalades qui comportaient une veille corde et des amarrages plus que foireux (un des boulons de spits m'est venu dans la main...). Nous avons refait des amarrages et laissé une corde que j'avais amenée. 
Nous n'avons pas pu aller au fond en raison du temps de rééquipement,, nous nous sommes arrêtés à environ -140m  après la deuxième escalade dans une trémie descendante qui demande des précautions. Cette partie n'est pas très engageante mais la suite est peut-être t jolie...
Il faudra finir de rééquiper notamment :
- un puits ou nous somme descendus sur 2 vieux spits en plafond dans lesquels on ne peut que très peu (mais vraiment très peu!) visser les boulons....,
- En haut de la deuxième escalade nous avons fait un AF, mais ce serait bien de doubler ce point...
Bref je pense que la prochaine fois on peut aller au fond et finir ce qui reste à équiper.....
Merci Nadine, Géraldine et Phil pour cette belle journée sportive.

CRLB7815  HOGL8354

IMG_1967

NMAC0773  VGFN7273

 

Posté par vlecomte à 17:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 mars 2019

Courbas : ca passe !

Salut à tous,

J'ai reçu la visite de mon ami plongeur spéléo Nadir, et nous sommes allés voir enfin le fond de la grotte de Courbas, à Boutx. Pour rappel, voici ce que nous avions faits il y a quatre ans :

 

Avant de rentrer sous terre, nous allons voir une grotte à proximité qui bute bien vite sur un siphon. On prévoit que Nadir le plonge à notre retour si on a le temps.

Nous ne sommes que deux et la progression jusqu'au fond de la cavité avec chacun 2 kits, dont les bouteilles, est assez physique. En plus, pour limiter les sacs, je me suis mis directement en néoprène, et je crève de chaud. Quelques étroitures plus marquées que le reste, quelques petits puits, de la boue qui glisse... voilà à quoi ça ressemble.

passage-représentatif      Un-des-puits

 

Après deux heures et quelques, on arrive à la base d'un puits d'où l'on doit pouvoir rejoindre une galerie avec un siphon amont et un siphon aval actifs, et une autre qui part vers un autre amont, non actif.

Je reconnais difficilement les lieux : le niveau d'eau est plus bas que lors de notre dernière visite, il y a quatre ans, et il n'y a aucun actif. Le siphon aval est bien là, non actif, et je remonte la galerie qui devrait monter vers le siphon amont actif, sans rencontrer d'eau. J'avance sur plus de 150 mètres sans rien reconnaître, et m'arrête en haut d'un puits qui nécessite une corde. Un bel écho derrière... Je n'étais pas allé si loin la fois dernière, et je suppose qu'un siphon s'est désamorcé, ce que semble attester une partie de galerie couverte d'argile. Suis-je en première ? Est-ce que cette partie a été vue par les précédents explorateurs ? Difficile à savoir, mais en tout cas elle n'apparaît pas sur la topo.

Affaire donc à suivre !

En attendant, je rejoins Nadir et on poursuit notre progression vers l'autre siphon amont. Je commence à avoir des doutes de sa présence, et me dit qu'on a peut-être traîné les bouteilles pour rien. Mais non, il est bien là, apparemment quelques mètres en-dessous de la fois précédente. Il n'est pas gros, ça semble partir en laminoir. Je m'équipe, et me glisse dans l'eau.

départ-du-siphon-amont   mise-à-l'eau

Ça commence en effet par un laminoir, mais seulement sur quelques mètres. Après, le siphon prend des dimensions confortables. Je commence à regretter les palmes que j'ai laissées au bord de la vasque. Je descends jusqu'à -7, puis la galerie adopte un profil ascendant. L'eau est claire, les parois magnifiquement cupulées laissant apparaître une roche magnifique. Après 44m, je franchis le S1. Derrière, un petit bout de galerie de 29 m qui mène à un S2, 2 mètres environ en contrebas. Les siphons ne sont en effet pas actifs, ce qui peut expliquer que le siphon en amont soit plus bas. Je repars dans le S2, descends cette-fois-ci jusqu'à -9 et amorce à nouveau la remontée. Ayant laissé du fil dans l'inter-siphon sur un passage qui doit souvent se noyer, je m'approche de la fin du dévidoir... Je déroule le maximum de fil et ai la chance de pouvoir franchir le siphon, qui fait 76 m. J'amarre mon fil sur un dernier point et repère la suite, mais la voûte replonge irrémédiablement : il ne s'agit que d'une cloche, et la suite sera donc pour la prochaine fois. Je regrette un peu de n'avoir pas eu plus de fil sur mon dévidoir, mais je ne croyais pas trouver de si beaux siphons ici. Je rentre en faisant la topographie et rejoins Nadir qui commence à avoir froid.

détail-de-paroi     Retour de plongée

 

On reconditionne tout le matériel et faisons demi-tour. Il nous faudra un peu plus d'une heure trente pour retrouver la sortie.

Il est un peu tard pour que Nadir puisse explorer l'autre cavité, on laisse ça pour une autre fois.

 

Bilan donc très positif, avec 150 m de première et surtout un trou qui continue et un gros potentiel. Il reste aussi à revoir les parties exondées. L'idéal serait de refaire la topo, car elle est ancienne et pas complète. Le trou le mérite.

Je propose donc d'y retourner, mais ce serait bien qu'on soit 4, 5 ou mieux 6 parce qu'à deux ça fait du matos.On avait 4 charges, et il serait bien de prendre une bouteille de plus et que je puisse cette fois-ci laisser la néoprène dans un sac !

 

Posté par GSCouserans à 12:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 mars 2019

Dernière étape à l'Escale

Le dimanche 3 mars, nouvelle - et dernière - visite à la résurgence de l'Escale, aux sources de l'Orbieu, dans les Corbières.

La résurgence elle-même est impénétrable, mais à quelques dizaines de mètres en amont s'ouvre un trou donnant accès à un siphon, non actif à son départ. Il avait été plongé par Chrisitian Deit, et nous y avions trempé nos palmes avec Guillaume Tixier en 2011. Depuis le point bas du siphon, Guillaume avait pu remonter une cheminée étroite et déboucher dans une cloche où une suite en escalade semblait se profiler, mais seul et sans cordes, il avait renoncé.

Nous profitons de cette belle journée printanière avant l'heure pour enfin aller voir se qui se trame derrière ce terminus.

J'en profite pour faire quelques images jusqu'à la base de la cheminée remontante, dans les parties les plus large de ce siphon. La compression nuit à la qualité d'image, mais c'est toujours ça !

Ca racle pas mal à la remontée, mais nous voilà tous deux au pied de cette cheminée exondée. Délesté de mes bouteilles que Guillaume soutient comme il peut, je me hisse tant bien que mal et pose une corde, ce qui permet à Guillaume de fixer tout notre matériel de plongée en sécurité et de me rejoindre. Le conduit monte sur une dizaine de mètres et bute sur une trémie, où s'immiscent des racines. La suite n'est pas là, mais à mi-hauteur, où une galerie part à l'horizontale. Un bruit de rivière ne tarde pas à se faire entendre, et nous donne de l'espoir pour la suite des explos. La galerie bute sur une trémie. En se glissant entre les blocs, nous parvenons à joindre un bout de rivière, enfin, mais le passage est trop étroit et en amont, et en aval. On s'apprête à faire demi-tour, quand en fouillant un peu plus la trémie, nous arrivons à atteindre la vasque d'un siphon un peu plus en amont. Il est actif, la suite est bien là !

Nous hésitons à le plonger, car l'accès avec les blocs n'est pas aisé, mais tentons tout de même le coup. On achemine les bouteilles jusqu'au siphon, en prenant garde aux blocs instables, et je me glisse dans l'eau. Si le départ est exigu, la suite me semble plutôt confortable, et j'ai bon espoir que la trémie soit enfin franchie. Mais la déception est rapide : au bout d'une dizaine de mètres, par -4, un gros bloc éboulé bouche irrémédiablement le passage. La suite est bien là, mais ne se livrera pas aux spéléos.

Nous ne lèverons pas la topo comme prévu, la boussole de Guillaume ayant explosé dans ces passages étroits. On se contentera donc d'un croquis d'explo pour la partie post S1, la cavité pouvant être considérée comme terminée.

 

source-de-l'escale-2019

Posté par GSCouserans à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2019

Formation SSF

Comme tous les ans les spéléos du 09 se retrouvent pour s'entrainer aux manoeuvres d'évacuation d'un blessé sous terre. C'est une vingtaine de membres de tous les clubs du département dont 7 de chez nous le GSC qui se rendent à la grotte de Lhermite où ils se répartissent dans les divers ateliers proposés, direction les puits. Tout le monde a bien participé, surtout Ossian qui a été sur tous les fronts, les jeunes ont bien aimé se rendre utiles et ont été impressionés par toute la logistique et la technicité des installations mise en place.

Quelques photos prises par Philippe

LHERMITE SORTIE CIVIERE etroitureOK_2019               LHERMITE SORTIE CIVIERE OK2019

 

 

 

 

 

Posté par belette09 à 09:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]


02 mars 2019

Petit tour à Peillot, avec un peu de première

Pour ce jeudi 28 février était prévue une sortie spéléo, mais on ne se retrouve au final qu'à deux, avec Viollette.

On décide d'aller voir une petite escalade que j'avais repérée dans l'amont de Peillot, juste après le puits du rappel.

Il y a là une arrivée d'eau calcitée, qui forme les jolis gours au pied de ce puits.

Vite arrivés, on constate que l'on peut atteindre le haut sans utiliser de corde, depuis le milieu du puits du rappel, en faisant toutefois attention aux blocs instables. Au sommet, on ne voit pas de traces de passage, ce qui est un peu surprenant vu la facilité d'accès, mais il n'y a en effet aucune info nulle part ni trace sur la topo de ce coin. Un méandre part et se divise en deux. A droite, une galerie de 25 m environ permet de rejoindre le petit actif. Malheureusement, l'eau sort d'un conduit trop étroit, calcité.

Pas de suite possible.

A gauche, un autre méandre occupé en son milieu par une banquette de mondmilch partiellement écroulée se poursuit sur une vingtaine de mètres. Au terminus, un bouchon de calcite. On essaie de le shunter par le bas, en faisant une courte désob dans la banquette de mondmilch, mais la suite est irrémédiablement bouchée.

On  a quand même fait visiblement un peu de première dans Peillot, ce qui n'est pas si mal !

Désolé, pas de photos de cette sortie !

Franck

Posté par GSCouserans à 12:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2019

La douche au Portillou

Après une matinée au local à faire l'inventaire du matos et vérifier les EPI, Vincent, Géraldine Philippe et moi nous partons pour la grotte du Portillou. La grotte est bien humide, bizarrement je ne vois pas d'eau dans le siphon de la grande salle, dehors la neige fond et alimente les ruillellements qui fusent de toute part.C'est bien la première fois que je vois les gours qui coulent ! c'est de toute beauté !! Au retour c'est la douche au P9, le niveau d'eau a bien monté, c'est l'occasion de tester l'étanchéité de nos combis. C'est trempés que nous rejoignons les voitures où sans tarder nous nous rhabillons chaudement.

Posté par belette09 à 23:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2018

Papy

Deux sorties ce mois çi à la grotte Papy ??? ça alors !!! Hé oui, il y a des personnes motivées au GSC.

Le 9 février, ce fut une incursion de reconnaissance de ce réseau où certains d'entre nous n'étaient pas retournés depuis belle lurette. A cette occasion, Philippe  se colle à l'équipement sous l'oeil averti de Jean Marc, avant d'aller se perfectionner la semaine d'après sur un stage dans le Larzac.

Le 25 février, nous sommes prêts avec Jean Michel et Rebecca pour y amener nos jeunes, Alix, Victor, Jean et Johan. Cette fois c'est Rebecca qui équipe. C'est une première pour Jean et Johan qui utilisent pour la première fois leur matériel de verticale. Après quelques hésitations, les voilà lancés. Les jeunes ont eu l'occasion de découvrir la richesse de cette grotte dans ses concrétionnements, ses formes d'érosion, .. et c'est ravis de leur journée pleine d'émotions pour certains que nous les ramenons à leurs parents. Nous n'avons pas eu le temps d'aller vers la rivière, c'est promis on y retournera.

Posté par belette09 à 13:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2017

11/02/2017 Grotte Sakani près de Tarascon sur Ariège

20170211_105418Jean-Michel et moi allons rejoindre Julien et un groupe de spéléos à Tarascon sur Ariège afin de visiter la grotte de Sakani, il faut en profiter car des travaux vont être entrepris sur le secteur afin de refaire la conduite d’eau. Cette sortie fera l’objet d’une traversée, nous allons constituer deux groupes et nous retrouverons à l’intérieur de la cavité chacun refaisant le chemin parcouru par les autres. Sortie vraiment technique avec diverses déviations et fractionnés pas facile à appréhender… sans oublier une magnifique chatière genre boite à lettres ou il faudra se contorsionner afin de rejoindre un petit puits qui nous conduira à nouveau dans un trou de souri, une foi celui-ci passé nous découvrons une galerie appelée galerie du métro ou il aurait pu effectivement circuler… nous remonterons ensuite les quelques puits en n’oubliant pas de déséquiper afin de rejoindre la lumière du jour.

Philippe

20170211_14064420170211_11264320170211_141051

 

Posté par philou221 à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04/02/2017 Grotte de Ferrobach près de la Bastide Serroux

 

La matinée est glaciale, cela va être une grosse galère pour trouver le porche d’entrée, pas très clair sur l’explicatif, nous allons mettre une bonne heure afin d’en trouver l'accès. Une fois équipé nous voilà parti la topo à la main et les explications de l’autre dans les méandres d’une petite rivière souterraine, il va falloir fouiner un peu partout pout trouver les bons passages car les renseignements ne collent pas vraiment à notre progression, nous allons avancer à l’intuition et cela va passer. Nous prendrons le repas dans une belle salle puis reprendrons notre chemin dans cette cavité peu technique mais vraiment agréable, nous équiperons un petit puits de quelques mètres et rejoindrons assez facilement la sortie ou il faudra se faire tout petit afin de s’en extraire en mode souris…

20170204_13003320170204_15403720170204_14272120170204_155837

 

 

Posté par philou221 à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]