le Blog du Groupe Spéléologique du Couserans

03 octobre 2020

JNSC du 3 octobre

Grottes du serpent et de la dent de cochon

Dans le cadre de la journée nationale de la spéléo et du canyon, ce 3 octobre 2020, à l'initiative de Nadine, nous nous retrouvons 2 du GSC accompagnés de 2 familles, Patrick, 77 ans et Mathieu son fils, Etienne et ses 2 enfants : Timéa, 9 ans, Maël, 15 ans.

Nous nous dirigeons au dessus de Seix. La grotte du serpent est d'un accès facile, après une courte marche d’approche nous voilà devant le porche. Surprise à l’entrée, dans la salle du trône, nous trouvons une curieuse installation : bougies, ossements et foyer semblent indiquer un rassemblement pour un mystérieux rituel ! Espérons que le reste de la grotte n’ai pas été impactée par ces sorciers des temps modernes. Les concrétions sont toujours là, intactes et régalent nos visiteurs d’un jour. Les stalactites qui pendent du plafond comme des centaines de glaives attirent les regards. Stalagmites, piliers, et autres draperies, orgues et méduses rivalisent de beauté et de formes extravagantes. La progression se fait en montant, il faut se hisser sur les prises nombreuses, mais néanmoins glissantes. Nos spéléologues amateurs se débrouillent très bien, de la plus jeune qui a 9 ans au plus âgé de 77 ans. L’esprit d’équipe et d’entraide est présent tout le long du parcours.Nous nous dirigeons ensuite vers la grotte de la dent de cochon. Après avoir passé la bergerie, nous arrivons au ruisseau que nous franchissons, bain de pieds assuré après le bain de boue du chemin et nous trouvons l'entrée de la grotte, 50 m au dessus de nous. Ici, il faut se baisser pour en franchir le seuil déclivant et ensuite crapahuter à peu près horizontalement entre des blocs et des petits bassins d'eau. Nous progressonsen suivant des jolis gours et quelques petits passages pouvant se passer en opposition pour ne pas se mouiller. Nous atteignons une partie boueuse  remontante, franchissons une chatière, et poursuivons dans un boyau ensablé, devenant de plus en plus étroit ( désobstruction possible? ). La cavité est joliment concrétionnée et a plu à nos invités, heureux de cette aventure.

En revenant à nos véhicules, Nadine et moi portons un œil curieux sur la résurgence au dessus du ruisseau, elle crache abondamment, Nadine, bien sûr, a déjà essayé d'y pénétrer mais, dit-elle, il faudrait une bonne équipe pour déplacer les bocs à l'entrée et s'y faufiler, affaire à suivre comme beaucoup d'autres.

Nous partageons une boisson et un petit gâteau bien mérités avant de nous séparer, content que le temps pluvieux nous ait réservé une accalmie.

Jean Michel et Nadine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par belette09 à 19:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 septembre 2020

Sortie à la grotte de Ferrobach

Nous sommes donc partis à deux pour la revisite de cette grotte.

J'avais déjà cherché l'entrée à deux reprises sans succès. Heureusement Nadine a une meilleure mémoire que moi et en 15 minutes on a trouvé l'entrée principale.

Au début je voulais mettre des cordes partout mais Nadine a dit non, on passe sans. Effectivement la première partie se passait sans. Les formes de la grotte sont belles, tortueuses, avec des croisements. Nous n'avons pas fait que la traversée mais avons aussi regardé les à côté mais nous nous sommes freinés dans les explorations par sécurité vu le faible effectif du groupe.

On a eu le plaisir de voir le grand toboggan équipé, toujours cela de moins à nettoyer. Les cordes sont bien placées, faciles à utiliser.

Plus loin on a dû équiper un ressaut un peu trop important à mon goût et quand j'ai vu Nadine peiner à le remonter sans corde on a décidé de laisser une corde sur place. Si Nadine peine, je ne passe pas et d'autres peuvent être en difficulté.

On revient sans doute la semaine d'après.

Toujours des beaux plafonds variés, une grotte particulière vraiment. Les grandes pluies d'hier l'ont rendu assez glissante à beaucoup d'endroits.

Puis on est remonté par la corde en fixe  et on est sorti en rampant péniblement sur des rochers bien lissés par l'eau. Heureusement là aussi une corde était placée.

Une grotte très bien pour l'initiation donc. On a passé 3 H sous terre.

 

Cyril Pelletier

Posté par belette09 à 19:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 août 2020

Petite sortie rafraichissante

Compte rendu de la sortie spéléologique du 21 août 2020

Avec : Nadine Jean-Michel, Anais, Philippe, Cyril du groupe spéléologique du Couserans

et Pierrette et Aurélie du club spéléologique de l'Arize

Nous avons été à la grotte d'Ars à côté de Saurat en Ariège

Pierrette et Aurélie nous ont guidé ce qui nous a permis de trouver rapidement l'entrée, fait très agréable par la chaleur montante.

Le chemin d'accès est particulièrement charmant et passe en partie le long d'un ruisseau.

Une fois dans l'entrée, on s'est un peu baladé dans les 2 premières salles. Puis Philippe, sous l'oeil vigilant de tous les autres spéléos, a posé une main courante pour passer au dessus d'un premier trou.

 

Puis nous avons exploré la suite du réseau qui était très diversifié avec beaucoup de très jolies concrétions. C'est une grotte un peu toile d'araignée qui part dans plusieurs directions. Cyril a coincé devant deux passages très limites mais aidé par Aurélie, Anais et Nadine il a pu les passer en suant un peu.

Sur la fin un des notres (Anais?) a trouvé un trou au ras du sol qui correspondait à un petit départ. Une fois franchi, en se faisant tout petit, on a pu voir des très fines fistuleuses fines comme des cheveux. Enfin ceux qui ont été assez loin.

Puis après 4 H passées sous terre nous sommes ressortis, un peu humides mais contents et le soleil nous attendait.

Tout le monde était content de la sortie. Cette grotte est variée avec quelques passages techniques mais très accessibles et pleines de surprises.

Nous remercions Nadine de nous avoir fait découvrir cette nouvelle grotte et le club de l'Arize de nous avoir montré le chemin.

Cyril

 

Arse vers la galerie des concrétionsArse coulées de calcite

Arse galerie des goursArse passage main courante au dessus de l'échelle de buis

 

 

 

Posté par belette09 à 21:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2020

Safari souterrain

 

Un spéléo spécialiste de la faune souterraine m'invite  à l'accompagner pour aller découvrir les petites bébêtes spécifiques d'une cavité dans le commingeois. Ca tombe bien je suis en vacances et je suis curieuse de visiter cette grotte que je ne connais pas. Jean Michel se joint à nous et c'est sous le guidage de Christian, qui a une mémoire d'éléphant que nous arrivons au bord de la doline où s'ouvre la grotte  de Beguet mitoyenne au gouffre du même nom et explorés la première fois par N.Casteret, il l'appelait le grand gouffre de Cagire.Un passage en bas de l'entonnoir consolidé par des troncs et des cailloux nous amène dans un boyau descendant, ça me plaît bien, des départs à doite, à gauche, en haut et en bas, on furète un peu partout...

L'accès au réseau inférieur où coule la rivière est équipé, et nous débouchons dans une joli rivière. Christian nous montre les endroits où chercher. Après quelques minutes nous avons l'oeil aguéri et débusquons des cavernicoles, beaucoup de larves et de sangsues aussi. Nous avons observés les 4 espèces suivantes : Aphaenops crypticola, Aphaenops (Hydraphaenops ) bourgoini, Geotrechus orpheus et Geotrechus trophonius Le plus dur est à venir, tenir la bestiole à l'oeil, la cadrer, faire la mise au point.. recommencer encore et encore, tout ça dans des positions pas toujours évidente et en plus mouillés. Il en faut de la motivation et de la patience....

Chapeau Christian et merci à toi pour cet enseignement.

Nadine

Beguet, dolline entrée Juzet d'Isault

Beguet, entrée Juzet d'Isault

Beguet, passage au fond de la doline Juzet d'Isault

Beguet, vers la rivière Juzet d'Isault

Beguet Hydraphaenops bourgoini

Beguet, Geotrechus orphreus

 

Posté par belette09 à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2020

Le trou caché à chercher

Hé oui il a fallu le chercher ce trou, on nous l'avait bien dit !! 2 heures à fureter dans les fourrés au milieu des cerfs pas contents ...et enfin le voici ! Après avoir cassé la croûte Jean-Michel, Géraldine et Nadine enchainent les fractios de ce gouffre biscornu mais néanmoins joli. Nous entendons la rivière qui gronde en bas du P45, il va falloir sans doute se mouiller pour passer la voûte basse. Mais nous ne le saurons pas car en haut du dernier ressaut de 6 m ... plus d'amarrages (ne rigolez pas svp !!) Et dire qu'en préparant les kits je voulais prendre une poignée d'AS en plus mais j'avais déjà 3 mousquetons en rab. C'est quand même un peu frustrés que nous remontons vers la sortie. 

Posté par belette09 à 22:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 juin 2020

Gouffre de Génat

C'est la petite équipe de Jean-Michel, Phillippe et Nadine qui se dirige ce matin vers le village de Génat où se trouve le gouffre le plus rapide d'accès : au milieu du village et à 2 pas de la voiture. Munis du précieux pied-de-biche (merci Vincent), nous arrivons enfin à soulever la lourde plaque en fonte, à l'intérieur se trouve une clôture en accordéon à mettre en place autour du trou pour la sécurité. Pendant que ces messieurs se préparent Nadine commence l'équipement jusqu'au toboggan. Phillippe prend le relais jusqu'au début du P34 et Jean-Michel cherche vainement quelques petites bébêtes à mettre dans l'alcool. À partir de la moitié du P29 nous commençons à prendre la douche, aussi ne voulant pas risquer de nous refroidir et nous tremper davantage nous décidons de ne pas aller plus loin. Cette petite sortie nous aura permis de travailler à l'équipement et de nous remettre en forme.

génat remontée

Genat toboggan

Posté par belette09 à 22:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2020

Sabart

Dimanche 7 juin, sortie à la grotte de Sabart avec Cyril et une amie à lui.

Bien que je sois allé plusieurs fois dans cette cavité, j'ai de la peine à m'y retrouver . Cyril la connaissant bien, le but de la sortie était, pour moi, de prendre des bons repères pour accéder facilement aux différentes salles et quelques endroits remarquables.

Mission accomplie, nous avons même retrouvé l'endroit dit« les lacs », mais n'avons vu qu'une mini pièce d'eau joliment enchassée, il est vrai, peut-être qu'avec une néoprène et une petite baignade, nous aurions découvert ces autres « lacs » ?

Nous n'avons pas été au Pouzail, cela suffisait à notre collègue qui découvrait la spéléo.

Par 2 fois, nous avons croisé des visiteurs, la cavité est toujours bien fréquentée.

Nous avons apprécié l'effaçage des balisages désordonnés, réalisé par une équipe sous la conduite de Nicole, bravo à eux, c'est du bon boulot . Je suggère de faire de même à Rieussec.

Jean-Michel

Posté par belette09 à 20:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juin 2020

Reprise à Peillot

A l'intiative de Viollette me proposant une sortie à Peillot pour aller au fond de l'amont, nous nous retrouvons avec Philippe, Daniel et Caro, une collègue à Viollette de l'Epia, ce mercredi 3 juin à Cazavet. Départ pour la cavité à 10 H.Viollette prend les commandes et sous sa guidance, Daniel et Phil équipent parfaitement les différents puits, ressauts et toboggans. Nous prenons notre temps pour équiper et pour que Caro et Phil fassent nombre de photos.

Nous apprécions tous la compétence de Viollette qui est véritablement devenue une « pro » et sait parfaitement gérer le groupe. Merci à elle.

Belle sortie et découvertes pour la plupart d'entre nous .

 

Nous ressortons à19h30, fourbus et heureux.

Jean-Michel

Posté par belette09 à 21:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2020

Résurgence de Couffet

Jean Michel et Nadine se retrouvent ce samedi après le marché de St Girons pour aller visiter la résurgence du Couffet. Cette rivière souterraine, à faire seulement en période sèche, se développe sur près d'un kilomètre. L'entrée se situe au dessus d'un ancien moulin. Pour ne pas déranger les propriétaires qui pourraient éventuellement être sur place, nous décidons de prendre un autre itinéraire en partant du Pas du Portel qui nous mènera droit au dessus de l'entrée. (dixit Nadine ..) Après quelques 8 km... quelques hésitations, beaucoup de sueur en tenue spéléo nous arrivons vers midi et demi dans la propriété du moulin et tombons sur une famille s'apprêtant  à passer à table et qui ne sont d'autre que les propriétaires de la grotte. Ils nous accueillent chaleureusement, nous donnent l'autorisation de passer, et de plus nous indiquent le bon sentier pour le retour.

Nous allons nous rafraichir enfin sous terre, la laisse d'eau à l'entrée est toute petite par rapport à la dernière fois où nous étions venus reconnaître l'entrée. Du coup, pas besoin de se mouiller complètement. Par contre nous cheminons sous une voute basse.en pateaugeant à 4 pattes dans une vase nauséabonde. Des feuilles,branches, troncs, souches, et autres pneus et bidons parsèment le cours d'eau. Mais comment sont-ils arrivés là et par où ?...Il ne doit pas faire bon de se trouver là avec la rivière en crue ! 150 m plus loin, enfin debout nous arrivons dans une toute autre configuration : une rivière de galets, dans une galerie au plafond en V. Nous devons faire attention de ne pas marcher sur les crapauds, grenouilles et autres bestioles, très nombreuses. Plus loin de grands volumes au dessus de nous avec des formes d'érosion en plafond, c'est vraiment joli. Un ressaut nous amène dans la partie fossile très concrétionnée et de toute beauté. , Nous rejoignons notre point de départ, 3/4 d'heure après notre sortie de la résurgence!... Nous ne regrettons pas le voyage.

P1010011

P1010016

 

Posté par belette09 à 19:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 mai 2020

Repérage cavités Sourroque

Belle journée dimanche avec Nadine de ballade et prospection pour retrouver des trous intéressants sur la partie sud de Sourroque, au pied des grands falaises. On a mis la main sur la Cigalère des Trinquets (ça c'était facile), un trou à revoir, probable amont de la Tute de Jovis. C'est un -200, à caler un des ces quatre. On a trouvé aussi le Twist, où ça vaudrait le coup de faire un peu de désob, le Gouffre Escaef, qui se termine sur une étroiture bien ventilée vers -30 et qui rejoindrait probablement le gouffre du Cheval vers -100. Ce gouffre du Cheval, on en l'a pas retrouvé, tout d'abord parce qu'on ne savait pas où il était exactement, mais aussi parce que son entrée aurait été bouchée. Maintenant qu'on connait la zone, ça vaudrait le coup de le retrouver, et s'il est bien bouchée, d'essayer d'y accéder via l'Escaef. Enfin, en continuant vers le nord et le secteur Baroti/Bysnes, on a visité le gouffre de la Piquette, sans aller au fond. Apparemment ça queute rapidement, mais ça vaudrait le coup de revoir le terminus.
Voilà, ça faisait du bien de refaire un peu de prospection, j'espère qu'on pourra se mettre un peu se spéléo sous la dent tout prochainement.

Franck

Carte prospection Cigalère trinquets

 

Posté par belette09 à 18:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]